Site Perso de

Thomas JANNAUD

Des actualités personnelles sous un style impersonnel, et inversement.



Couchsurfing à Vilnius (Lithuanie)
Voyager encore autrement 18 Juin 2014

Après mon premier voyage seul l'an dernier, je vais cette fois plus loin. Pas de billet de retour encore et pas d'hôtel si possible !

Arrivé en Lithuanie, je commence ma visite de Vilnius en vélo (carte vélib 3 jours pour 3 euros).
Le truc compliqué c'est que je dois trouver une station toutes les 30 minutes pour ne pas payer de hors forfait et comme je prends de la marge je m'arrête souvent. M'aventurant au hasard des rues je tombe sur une cafet toute pourrie mais la porte poussée je n'ai pas le courage de reculer. J'ai pu goûter au plat traditionnel : la soupe de betteraves froide servie avec sa purée.

plat traditionnel lithuanien

Le Šaltibarščiai. Se mange comme ça se prononce

Rien de spécial sur la capitale : c'est propre, les voitures circulent bien, les maisons et immeubles sont charmants comme tout, avec des façades de toutes les couleurs. On se croirait dans une petite ville, tellement petite qu'il n'y a que 3 clochards et qu'ils sont connus de tous au point qu'il y a même eu un article sur l'un d'entre eux dans le journal. Les habitants sont très attachés à leurs clochards.

centre ville vilnius

Centre-ville de Vilnius

A 18h, rdv avec Béatrice (prononcer "béatri'tché"), la couchsurfeuse. Le principe du couchsurfing : des gens ouverts d'esprit accueillent des voyageurs pour qu'ils fassent connaissance et voient la "vraie culture", celle qui n'est pas dans les livres mais qui se vit. Ça permet aussi aux plus démunis d'économiser l'hôtel. Si leur correspondant n'annule pas au dernier moment (ça m'est arrivé). Béatrice est super gentille et me donne un tour de la ville. On marche dans Vilnius, on va dans la République de l'Art (une sorte de Christiania en beaucoup plus petit) et ailleurs ; j'avais raté beaucoup de choses lors de mon tour de vélo.

hlm banlieue vilnius

Pas vu dans les guides touristiques

Rentrés chez elle en banlieue, on fait quelques courses (aucun dépaysement en vue au supermarché) et je découvre le visage caché de Vilnius, à 30 minutes en bus du centre. Sa coloc est dans une sorte d'hlm soviétique autour de beaucoup d'autres, tous en béton gris et carrés. Elle vit avec 1 autre fille, 2 garçons et un chat. Il y a 4 chambres et une cuisine très bien équipée. C'est un peu vieillot niveau déco mais c'est propret. Béatritché fait souvent la vaisselle pour les autres, mais elle ne dit rien car elle préfère ça à vivre seule. Je crois aussi que tout le monde avait vu que le chat avait fait à côté de sa caisse mais personne n'a rien dit de peur de devoir s'en occuper.

Béatrice est tellement généreuse que j'en ai honte. Elle me file les clés dès le premier soir alors qu'on se connait à peine et partage tout naturellement. J'ai eu droit à des espèces de gnocchis faits main à partir de farine, d'oeufs et de fromage blanc, et le second soir on discute jusqu'à pas d'heure avec les garçons de la coloc et on ira boire des coups jeudi.

coloc beatrice vilnius

Vitalius, Kautas, Béatrice, Maunika

C'est la première fois que je voyage en tant que couchsurfeur (j'ai déjà hébergé) et autant dire que j'en suis ravi ! Je me suis senti comme un membre de la coloc. 100 fois mieux que l'hôtel ! De leur côté les colocs ont presque tous fait une année Erasmus à l'étranger. Ils parlent très bien anglais et apprécient les échanges culturels et de mettre un peu de piment dans leur quotidien.
Je vais rester 5 jours à Vilnius au lieu de 2 comme je le pensais vu que ça se passe bien, et que je suis plus là pour ça que pour la course à la photo.

À lire aussi :
Laissez un commentaire !

Pas besoin de vous connecter, commencez à taper votre nom et une case "invité" apparaîtra.