Site Perso de

Thomas JANNAUD

Des actualités personnelles sous un style impersonnel, et inversement.



Sierra Nevada
road trip encore plus à l'américaine que d'habitude 01 Octobre 2010

Road trip ce week end pour la Sierra Nevada avec le groupe des jeunes français d'Apple. Départ samedi matin, rentrés dimanche soir et malgré les 6h de route on n'a pas trouvé le temps court là-bas, étonnant ! Mais peut-être que ça s'explique par la manière dont on a fait la route : un des stagiaires français s'est acheté une Mustang décapotable, et je me suis retrouvé dans sa voiture. Je crois bien que c'est la première fois que j'entrais dans une décapotable, et autant dire que ça... décoiffe ! On s'entend bien sûr moins bien que dans une voiture normale, mais ça va quand même, et sinon on peut vraiment admirer le paysage qui aura été magnifique tout le long de la route.

mustang décapotable

Au menu : retrouver les autres qui étaient partis à 4h du matin dans une région que l'on ne connaît pas et où il n'y a pas de réseau, puis enfin rendez vous à Mammoth Lakes. L'endroit est une énorme zone protégée par une petite cabane de rangers et si vous n'êtes pas familiers avec les USA, c'est le signe qu'il va falloir payer rien que pour se balader dans une forêt. Heureusement ce jour là c'est gratuit. J'aurais déjà vu des "cabanes" comme ça : au Yosemite (pourquoi pas vu e monde), pour aller se garer sur le parking près de 2 plages différentes alors qu'il y avait de la place partout, à Pebble Beach (pas grand chose à visiter, juste rester sur la 17 miles road et rouler), ... et c'est souvent très cher payé.

nous 4

Ma coloc Laetitia, Arnaud et Daniel

Nous disions donc balade dans une forêt pour aller voir une chute d'eau. Ils ont du avoir des tempêtes comme nous en l'an 2000, une bonne partie de la forêt était dévastée. Puis retour, et on va chercher les sources naturellement chaudes. Ça s'annonce intéressant. Au lieu de ça on a trouvé un tout petit camping avec des douches plus que moisies et où l'eau coulait effectivement chaud, mais on ne saura pas si c'était naturel ou pas.

granit

Formation de granit hexagonale, coulée de lave

Le soir, resto super cher du petit hôtel où l'on s'est arrêtés, rendu encore plus cher par le fait qu'on a partagé l'addition en 9 et non pas individuellement... Seul truc marrant, c'est qu'au moment où l'on se demandait comment un lieu de passage peu fréquenté gèrait ses réserves de nourriture, le serveur est arrivé avec le plat de quelqu'un et a dit "au fait, il n'y avait plus ce que vous avez demandé alors je vous ai mis autre chose" !!

Après une coinche dans la chambre (ça fait du bien de voyager avec des français, qui aiment bien jouer aux cartes et qui connaissent autre chose que la bataille), lever le lendemain matin pour du kayak. Si le souvenir de Yosemite n'est pas super _ c'est un parc naturel noir de monde _ la Sierra Nevada c'est vraiment autre chose. C'est très désertique et montagneux et on a vraiment l'impression d'être seul à des kilomètres à la ronde. Un incroyable moment avec la nature. Donc il y a le désert (erg ou reg, je n'ai jamais su, celui avec la taïga) (au moins ça me donne le 'g' dans mes mots fléchés) et aussi des forêts de temps en temps ou des cratères de volcan. On était que 4 sur 9 assez motivés pour faire le kayak, mais ça valait le coup : on était sur un lac très salé (Mono Lake) où tous les objets flottent. Et on était seuls dessus tellement la Sierra Nevada est peu touristique ; heureusement pour nous, ou alors c'était tout simplement un week end calme de septembre.

kayak mono lake

Juste pour info, le lac est salé car la région est volcanique et les ruisseaux apportent tous beaucup de sel. Mais surtout il n'y a pas de ruisseau sortant, donc l'eau salée entre et s'évapore, ne laissant que le sel. Los Angeles avait détourné des ruisseaux il y a 50 ans mais ça a fait mourir le lac et les ruisseaux à poisson des alentours, donc ça a été rétablit. Dans le lac très salé ne vivent que 2 choses : des petites "crevettes" microscopiques qui ressemblent plus à des extraterrestres qu'à des crevettes, et des mouches. Les mouches pondent leurs œufs sur les roches et d'une manière ou d'une autre les larves grandissent dans un cocon créé par le gaz libéré par les roches et des minéraux. Les indiens avaient découvert ça et cultivaient ces larves pour manger les mouches, et "mangeur de mouches" se disaient "monaqqchose" en indien, d'où le nom de "mono lake". Bref, un très beau lac, surtout qu'il y a des roches qui poussent verticalement dedans, du à la remontée de gaz et toutes sortes de choses du volcan d'à côté.

L'après midi, découverte de Bodie, première ville des chercheurs d'or et maintenant "ghost town" ou "ville fantôme". Construite en 1859, il y aura eu jusqu'à 10000 habitants à l'époque de la ruée vers l'or, et avec la crise de 1930 (déjà !) les derniers habitants ont quitté la ville en 1960. Les restes que l'on trouve dans les maisons font penser à Ouradour-sur-Glane puisque 1960 ce n'est pas vieux ! Mais sinon ça fait très Far West et c'est très pithoresque. 7 $ par personne à donner au ranger à l'entrée. Après ça, on rentre. On aura fait dans les 10h de voiture par jour mais c'était vraiment super.

bodie, ville fantôme
À lire aussi :
Laissez un commentaire !

Pas besoin de vous connecter, commencez à taper votre nom et une case "invité" apparaîtra.