Site Perso de

Thomas JANNAUD

Des actualités personnelles sous un style impersonnel, et inversement.



4 jours en Alaska
Je m'en irai dormir dans le paradis blanc 13 Décembre 2019

Aux Etats-Unis depuis 2 ans, nous avons photographié la statue de la liberté à New York, bu des sodas jusqu'à la nausée au magasin Coca-Cola de Atlanta et joué au blackjack à Las Vegas. C'est le propre des expatriés : on sait que l'on ne restera pas à vie alors on profite plus du pays d'accueil. Pareillement, il a fallu que je quitte la France pour avoir l'idée d'en faire le tour.
Pour cette nouvelle escapade nous nous envolons célébrer Thanksgiving en Alaska.

Note : cet article est tourné "guide de voyage". Jetez un œil à ces curiosités en Alaska pour plus de dépaysement.

Je craignais cette région où l'hiver le mercure peut descendre en dessous de -30°C. Aussi nous nous sommes suréquipés, prêts à affronter le pire. Finalement il aura fait entre -10° et 0° et l'on était plus que parés.
Mais je redoutais surtout l'ennui. J'imaginais une terre grise, une ville fantôme balayée par des vents glacés, une nature hostile. Il doit y avoir de jolis paysages à la belle saison mais je suis un homme d'action et j'ai du mal à rester émerveillé plus de 10 minutes sur une vue, si magnifique soit-elle. On m'enverrait sur la lune que j'aurais sûrement vite envie de rentrer. Je sais aussi que les USA sont gigantesques.

Je me rassure en voyant qu'il y a plusieurs activités possibles : pêche au travers d'un lac gelé, chien de traîneau, aurores boréales, sources thermales, et si l'on a de la chance on peut aussi voir des animaux sauvages. C'est souvent cher mais l'on s'inscrit à tout pour profiter au maximum de notre séjour, même si ça sent parfois le piège à touristes à plein nez : à voir des photos où dans une cabane en bois chauffée et confortable 10 personnes se tiennent assis chacun canne à pêche à la main au dessus d'un trou dans le plancher, je doute de l'intérêt de l'activité.

Plan:
Pêche dans un lac gelé
Tour pour voir la vie sauvage
Chiens de traîneau et sources thermales
Aurores boréales
Fairbanks
North Pole
Airbnb
Infos pratiques
Conclusion

Pêche dans un lac gelé

Finalement la pêche fut bonne : une dizaine de poissons chacun, tous relâchés sauf un par personne qui terminera à la poêle. Délicieux ! On apprend que les poissons du lac y sont en fait déversés par une ferme d'élevage chaque année. Il fait aussi si froid que la surface est gelée sur au moins 30 centimères d'épaisseur et le 'guide' vient se garer directement sur le lac !

pêche dans lac gelé

Après le repas, dehors debouts sur la glace nous contemplons les alentours. C'est notre premier jour. Il fait beau, froid et sec et tout est calme, silencieux. La neige couvre absolument tout, du sol aux arbres qui entourent le lac ; elle crisse délicieusement sous nos pas et nous avait manqué. Nous sommes seuls au monde et ravis.
Nous partons explorer les sous-bois et découvrons des empreintes d'élan ! Pas de trace de la bête malheureusement mais ce premier contact avec la faune et flore nous fait un grand bien.

marche sur lac gelé

Marche sur un lac. Grâce au réchauffement climatique, prendre la neige en photo et décrire ses impressions dans son blog est normal.

Tour pour voir la vie sauvage

Le lendemain nous avions réservé un tour pour voir la vie sauvage. On s'attendait à crapahuter toute la journée dans la forêt tels des trappeurs, à ne faire aucun bruit, et l'on s'est équipés pour une telle épopée. Au lieu de cela nous nous retrouvons avec quelques touristes dans un mini-van d'où l'on ne sortira quasiment pas, en mode safari.

On roule toute la journée, loin de Fairbanks, et l'on s'arrête quand on voit un élan ou un autre animal sur le bas-côté. Il nous a fallu un peu de temps avant de comprendre que la journée se résumerait à ça mais c'était tout de même plaisant de découvrir le territoire et d'être à l'affût de tous ces animaux.
Le guide était doué pour les repérer bien avant nous et nous a même permis d'observer un loup au loin, ce qui est rarissime. Il connaissait aussi un coin à bisons (sauvages) pour lequel il a fallu accéder par une plus petite route mais on n'aura vu que leurs traces dans la neige.

caribous

Des caribous

Rester en voiture était loin de la traque raquettes aux pieds que l'on avait imaginée mais était a posteriori la meilleure chose à faire : à pied on ne parcourt que de petites distances dans la neige. C'est aussi sur l'autoroute, depuis un point de vue lointain sur un fleuve apprécié des caribous, qu'on a vu le loup.
Nous aurons finalement vu en une journée des élans, des caribous, un loup, des saumons (sauvages) et des aigles, et c'était encore une bonne journée.
Même si la présence du guide a aidé, je trouve que l'on a quand même payé cher tellement il est simple de voir ces animaux ici.

Chiens de traîneau et sources thermales

A une heure et demi de Fairbanks se trouve Chena Hot Springs, une minuscule station thermale au bout d'une longue route quasi déserte. En fait elle ne dessert que la station et ne va pas plus loin ! Encore une fois c'est un plaisir de conduire au milieu des sapins blancs. Par contre une voiture qui a voulu nous doubler a fini dans le bas-côté, et avec la neige impensable de s'en dégager ! Heureusement ils n'ont rien eu mais au retour la nuit leur voiture était encore dans le fossé. Sale journée pour eux.

route pour Chena hot springs

La route qui mène à Chena Hot Springs. Les américains aiment les routes toutes droites.

On arrive à la station l'après-midi après avoir fait du traîneau le matin. On passe un peu de temps au musée tout en glace ; les sculpteurs ont été champions du monde à multiple reprises et c'est à voir. On fait aussi un tour dans la piscine extérieure chauffée par la source. Rien de très original mais c'était agréable de se prélasser après tous ces jours dans le froid.
L'eau est quand même très chaude et c'est dur d'y rester longtemps sans avoir des sensations de vertige, par contre j'ai pris mon temps dans la douche vu que c'était ma première en 3 jours ! (cf section Airbnb)

musée de la glace

Des excursions pour aller voir les aurores boréales étaient proposées mais il nous aurait alors fallu prendre une nuit sur place et nous avons préféré rentrer et voir les aurores en chemin (cf section suivante).

Avant les sources thermales on s'est essayés aux chiens de traîneau et le contact était agréable et c'était impressionnant de voir que 8 chiens peuvent tirer 3 personnes aussi vite. Mais on a en fait surtout apprécié le cadre féérique : le chenil se trouvant à mi-chemin vers les sources thermales, loin des villes, il a accès à des kilomètres de pistes enneigées entre les sapins et les bouleaux et leurs branches de cristal. Tout comme le premier jour au lac, on aurait pu passer des heures dans cette forêt à savourer le bonheur d'être là. Même pas besoin des traîneaux, c'est tout ce qu'il nous fallait.

chiens de traineau

Aurores boréales

L'hiver est la meilleure période pour observer les aurores boréales car l'été il fait presque toujours jour. Mais ce n'est pas garanti d'en voir pour autant. Il faut être loin d'une ville et de sa pollution lumineuse, que le ciel soit dégagé et être là au bon moment.

On a fait plusieurs expéditions le soir depuis notre base près de North Pole, toutes infructueuses. North Pole elle-même émet beaucoup de lumière, ainsi que Fairbanks et 2 bases militaires à une quinzaine de kilomètres de là. De sorte que l'on voit parfois des trainées blanchâtres ou verdâtres dans le ciel mais l'on ne sait jamais trop si c'est le reflet d'une lumière sur un nuage ou une "lumière du nord" comme ils disent en anglais.

On hésite aussi à passer toute une nuit dehors à attendre "le moment où" sans garantie, et être trop crevé pour les activités du lendemain. On a beaucoup hésité à le faire à Chena Hot Springs, surtout du fait de l'éloignement avec toute autre ville et source de lumière. On ne l'a appris qu'après mais certains hôtels peuvent vous réveiller (sur demande !) lorsqu'une aurore boréale se produit. Ça aurait été idéal.

Fairbanks

Nous logeons à North Pole, à 15 minutes de Fairbanks, la capitale administrative et deuxième plus grosse ville d'Alaska. Comptant trente-mille personnes (100k avec la périphérie), le tour de la ville est vite fait. Il n'y a personne dans les rues, seulement quelques voitures, et l'on n'a pas spécialement envie de s'y attarder malgré quelques cafés accueillants.

Une très belle trouvaille cependant : le Jazz Bistrot, où l'on mange bien (pas américain) et où le patron et la serveuse se métamorphosent en pianiste bassiste et chanteur et poussent la chansonnette sur des rythmes cubains. Un régal. Les voir allier ainsi travail et passion dans ce coin perdu est l'un des souvenirs les plus marquants du séjour.

North Pole

Nous nous sommes laissés le dernier jour de libre et comme durant toutes les activités nous avons surtout apprécié admirer la nature on a décidé de se balader dans la forêt pour entendre la neige crisser sous nos pieds une dernière fois. Tout ce qu'il y a de plus simple, à 5 minutes de chez nous. Bien nous en a pris : ce superbe élan était au rendez-vous. Bien mieux qu'un safari !

elan

Le reste de l'après-midi on a fait les bagages et on est allés à la Santa Claus House (maison du père noël) qui s'avère être une grosse boutique de souvenirs sans intérêt.

Airbnb

Nous avons logé dans un airbnb à North Pole. C'est la "grosse" ville proche de Fairbanks, avec un hypermarché et quelques restos. Il faut savoir qu'aux USA les banlieues sont souvent plus agréables que les centres villes : elles sont plus dans la nature, avec de l'espace, des jardins, tandis que les centres villes n'ont pas les attraits de ceux en France.
On était à Fairbanks en 15 minutes, à l'hypermarché en 10, et à 5 minutes des Chena Lakes, d'où on allait souvent observer le ciel à la recherche des aurores boréales. C'est aussi là qu'on a fait la dernière balade.

Notre hôte était allemande et elle venait tous les jours pendant qu'on prenait le petit-déjeuner vérifier la bonne tenue du logement et le respect des règles sous prétexte de faire la conversation. Dans le froid pendant quelques jours dans des conditions difficiles et sous contrôle allemand donnait un petit côté "expérience Airbnb : la vie sous l'occupation" en bonus.

L'autre caractéristique de notre logement était d'être un chalet "nature". On n'avait pas de salle de bain, ni de toilettes. Enfin si, il y avait un cabanon "au bout du jardin" que j'ai redouté tout le séjour avec des toilettes sèches. Ça aurait pu être une première pour moi mais c'est étonnant comment notre corps s'auto-régule quand il sait que les conditions ne sont pas optimales. Jusqu'à ce que je découvre des toilettes tout confort à Safeway, l'hypermarché du coin. Aaah. Je vous assure que l'on porte un autre regard sur notre quotidien et ses acquis modernes après un tel séjour.

Infos pratiques

Les sites où j'ai réservé :

J'appréhendais de conduire sur des routes enneigées ou verglacées, mais tout s'est très bien passé. La Jeep 4x4 a aidé (et je conseille de prendre un 4x4 en hiver) et les routes ne sont pas si dangereuses que ça : il y a très peu de monde, elles sont souvent assez droites, et les quelques routes principales sont assez bien entretenues.
On a quand même roulé doucement. Avec la neige on ne voit pas toujours les lignes au sol et entre 2 lignes il y a souvent des congères qu'on sent bien passer.
Et puis on était aux premières loges pour voir une autre voiture terminer dans le bas côté.

Conclusion

4 jours sur place étaient ni trop ni trop peu. J'ai cru comprendre que la plupart des américains visitent cet état sous forme de croisière, peut être qu'on y pensera, on a très envie d'y retourner au printemps ou à l'été. Mais on nous a prévenu : il y a beaucoup de mouches et de moustiques ! Je n'ai jamais mis les pieds au canada mais si vous partez de la France c'est probablement similaire et plus près. Dans tous les cas c'était vraiment un super voyage, je recommande "chaudement" !

Il y a énormément d'autres choses à dire et si vous avez lu jusque là vous adorerez mon autre article sur ces curiosités en Alaska pour plus de dépaysement.

N'hésitez pas à poser des questions ou partager vos impressions ci dessous.

Laissez un commentaire !

Pas besoin de vous connecter, commencez à taper votre nom et une case "invité" apparaîtra.

Fascinantes grottes de Lascaux
Si loin, si proche
Sea Ranch : la côte californienne nord
contre vents et marées
Un petit déjeuner aux USA à l'accent français
Guide de survie pour expatrié
Ces curiosités en Alaska
14 étrangetés que les touristes remarquent tout de suite
Cadeaux d'anniversaire
J'ai trouvé ce que je veux !
Fils RSS
qu'est ce qu'un fil RSS et comment en créer ?
L'innovation chez Casino
Ce n'est pas un vain mot. Une véritable révolution !
Le président parfait est une intelligence artificielle
Adieu, homme ?
Le clochard qui vivait de airbnb
♫ Vivre pour le meilleur
Bruce Willis, on a besoin de toi !
Pétition écologique : l'affaire du siècle
Tournoi de sumos
en un mot : super !
Mes journées
ce n'est pas du gâteau
Sans arrêt
Histoire d'un voyage à l'arrêt
L'énergie est notre avenir
Et l'avenir est notre énergie
Kyoto - rangs d'oignon et lac biwa
ils sont fous ces japonais !
Mes journées à Kyoto : état d'esprit
moral au plus bas :(
Iles Galapagos
Envie de lézarder
Mes iPhone App
JapanEasy, Wormwar et tout ce qu'il y a à savoir sur les apps
Fabrication des iPhone Apps
Vue de derrière les coulisses
Enigme
Un petit remue-méninges...
Exposition Hugo Pratt
à la pinacothèque
Alcatraz
un petit tour sur cette île mythique