Site Perso de

Thomas JANNAUD

Des actualités personnelles sous un style impersonnel, et inversement.



Camping
🎵 comme des sardines, comme des sardines 21 Juin 2020

Le mode de vacances préféré des américains ? Le camping ! Il y en a pour tous les goûts : du camping-car tout confort avec les stores sur les côtés, à la tente 2 secondes, du terrain avec piscine et douches à l'emplacement en pleine nature.

Ma première fois remonte à très longtemps : Jessains, dans l'Aube, la colo où j'ai passé quelques semaines l'été avec d'autres enfants de 10 à 14 ans. Très bons souvenirs entre activités vtt, kayak, et gros délires. C'est aussi 2 semaines à dormir dans des tentes, sur un tapis de sol. 20 ans d'empâtement plus tard je ne serais plus aussi excité pour refaire un tel séjour (surtout s'il faudrait partager sa tente avec 5 enfants) mais il faut savoir garder un esprit jeune !

Ma femme et moi partons donc camper un week end pour nous changer les idées. Par chance le magasin d'à côté loue tentes, sacs de couchage (ce que nous regretterons) et des énormes glacières, que l'on complète avec l'achat d'un réchaud et de tout le petit matériel. Pour se préparer, nous passons la première nuit dans le jardin, bivouac et petit déjeuner compris. Soirée très agréable, sans télé, où nous discutons jusque tard sur nos petites chaises pliantes, à la lumière de nos lampes frontales, avant d'affronter le moment tant redouté de la séparation avec notre lit douillet. Le soleil du matin ramènera le bonheur. Première étape : les œufs et le bacon qui grésillent sur le réchaud. La vie est belle.

camping dans le jardin

Camping dans le jardin

Nous partons ensuite pour Watsonville, près de Santa Cruz, à une grosse heure de chez nous. On passe la matinée à faire rentrer toute la maison dans la voiture "au cas où on a besoin de ...", on décolle enfin et 2 heures plus tard on es toujours coincés dans les bouchons. On improvise une randonnée pour ne pas perdre la journée. Et on a bien fait, la Californie c'est quelques grosses villes très connues (Los Angeles, San Francisco, ...), et la culture associée (surf, hippie, cinéma ...). Mais c'est aussi d'immenses forêts nationales de pins, sequoias, ... et c'est envoûtant d'être au sommet d'une colline et de dominer une vallée entière, avec parfois en prime l'océan au loin.

On arrive au camping juste avant la nuit, et on découvre le lieu. Dans mes souvenirs, en France, c'était 10€ la nuit, et les tentes étaient toutes serrées. Ici c'est 100$ la nuit (tout est cher en Californie) et on a un énorme emplacement (150m2?), avec eau, électricité, table et feu de camp. Les voisins ont un sublime camping-car qui prend la moitié de leur emplacement, et on fait un peu pitié à côté, tant et si bien que quand ils se mettent à faire des smores (chamallows grillés et chocolat) ils nous en offrent.
Tout le monde conclue sa soirée, chacun sur son emplacement, par des jeux de société. Avec un peu de recul, ce camping est cher justement parce qu'il est taillé pour les gens qui ont une caravane, mais ils ne proposaient pas d'emplacement plus petit pour les gens qui ont "juste" une tente.

camping à watsonville

Camping à l'américaine

Le lendemain en explorant Watsonville on découvre un camping en face du nôtre, public, 3 fois moins cher, beaucoup plus sauvage et un peu plus délabré. Les emplacements sont éloignés les uns des autres et ont vue sur l'océan, alors que notre camping c'était vraiment l'usine.
C'est un autre aspect de la Californie : dans ce pays capitaliste où tout est hors de prix il y a en fait une sorte d'héritage communiste (d'où ?) et les habitants sont très attachés à l'existence de certains services publics. Et camper pas cher est un droit fondamental aux USA. Il y a donc un camping géré par la région, à 30$ la nuit. Il faut par contre réserver 6 mois à l'avance, tout comme l'entrée dans certains parcs (Yosemite ou autre) si l'on veut y passer la nuit, du fait de la demande. Pas facile pour les touristes de passage.

J'ai souvent cette impression de "tout ça pour ça" quand je conclus un article, et celui-ci ne dérogera pas (trop) à la règle. 2h à tout mettre dans la voiture, 3h de route à l'aller, tout ça pour 1h de rando et camper (pour 100$!) sur un emplacement sans vue... autant camper gratuitement chez soi (il n'y a pas photo !) et ne pas avoir à gérer toute la logistique. Forcément je charrie. C'était une première, on voulait tester pour voir si l'on pourrait camper en pleine nature. Et puis on a découvert que c'était très sympa de cuisiner au réchaud dans le jardin. À refaire donc !

Laissez un commentaire !

Pas besoin de vous connecter, commencez à taper votre nom et une case "invité" apparaîtra.

Les 100 livres à ne pas lire
Comment éviter les massacres
Mes journées
ce n'est pas du gâteau
Un printemps à Birmingham
Après la pluie, le beau temps
le Sénat
il y en a qui ont la belle vie !
La prison à 12 ans
Du bon et du mauvais
Au bureau
Lieu de travail, ...
Bruxelles
Un week-end dans la capitale européenne
BracoBrac PV : délinquant à vie
Mais que fait la police ?
l'iPhone vous traque !
Vos téléphones Androïd et iPhone savent tout de vous !
11 heures d'avion
Il peut s'en passer des choses en 11 heures...
Pharmacie japonaise
mode d'emploi
Salon de l'auto
Une petite virée au salon de l'Auto 2008
Le chômage pour tous
La solution finale
Jongler
Je sais enfin jongler !!
Air France
Vont ils faire payer +75% du prix aux obèses ?
Massage
Drôle de surprise !
Que gagne un petit programmeur d'iPhone apps ?
Arrêt sur image 1 an après le début de l'aventure.
Vous ne vous en sortirez pas indemne
Un jour en entreprise