Site Perso de

Thomas JANNAUD

Des actualités personnelles sous un style impersonnel, et inversement.



Camping
ūüéĶ comme des sardines, comme des sardines 21 Juillet 2020

Le mode de vacances pr√©f√©r√© des am√©ricains ? Le camping ! Il y en a pour tous les go√Ľts : du camping-car tout confort avec les stores sur les c√īt√©s, √† la tente 2 secondes, du terrain avec piscine et douches √† l'emplacement en pleine nature.

Ma premi√®re fois remonte √† tr√®s longtemps : Jessains, dans l'Aube, la colo o√Ļ j'ai pass√© quelques semaines l'√©t√© avec d'autres enfants de 10 √† 14 ans. Tr√®s bons souvenirs entre activit√©s vtt, kayak, et gros d√©lires. C'est aussi 2 semaines √† dormir dans des tentes, sur un tapis de sol. 20 ans d'emp√Ętement plus tard je ne serais plus aussi excit√© pour refaire un tel s√©jour (surtout s'il faudrait partager sa tente avec 5 enfants) mais il faut savoir garder un esprit jeune !

Ma femme et moi partons donc camper un week end pour nous changer les id√©es. Par chance le magasin d'√† c√īt√© loue tentes, sacs de couchage (ce que nous regretterons) et des √©normes glaci√®res, que l'on compl√®te avec l'achat d'un r√©chaud et de tout le petit mat√©riel. Pour se pr√©parer, nous passons la premi√®re nuit dans le jardin, bivouac et petit d√©jeuner compris. Soir√©e tr√®s agr√©able, sans t√©l√©, o√Ļ nous discutons jusque tard sur nos petites chaises pliantes, √† la lumi√®re de nos lampes frontales, avant d'affronter le moment tant redout√© de la s√©paration avec notre lit douillet. Le soleil du matin ram√®nera le bonheur. Premi√®re √©tape : les Ňďufs et le bacon qui gr√©sillent sur le r√©chaud. La vie est belle.

camping dans le jardin

Camping dans le jardin

Nous partons ensuite pour Watsonville, pr√®s de Santa Cruz, √† une grosse heure de chez nous. On passe la matin√©e √† faire rentrer toute la maison dans la voiture "au cas o√Ļ on a besoin de ...", on d√©colle enfin et 2 heures plus tard on es toujours coinc√©s dans les bouchons. On improvise une randonn√©e pour ne pas perdre la journ√©e. Et on a bien fait, la Californie c'est quelques grosses villes tr√®s connues (Los Angeles, San Francisco, ...), et la culture associ√©e (surf, hippie, cin√©ma ...). Mais c'est aussi d'immenses for√™ts nationales de pins, sequoias, ... et c'est envo√Ľtant d'√™tre au sommet d'une colline et de dominer une vall√©e enti√®re, avec parfois en prime l'oc√©an au loin.

On arrive au camping juste avant la nuit, et on d√©couvre le lieu. Dans mes souvenirs, en France, c'√©tait 10‚ā¨ la nuit, et les tentes √©taient toutes serr√©es. Ici c'est 100$ la nuit (tout est cher en Californie) et on a un √©norme emplacement (150m2?), avec eau, √©lectricit√©, table et feu de camp. Les voisins ont un sublime camping-car qui prend la moiti√© de leur emplacement, et on fait un peu piti√© √† c√īt√©, tant et si bien que quand ils se mettent √† faire des smores (chamallows grill√©s et chocolat) ils nous en offrent.
Tout le monde conclue sa soirée, chacun sur son emplacement, par des jeux de société. Avec un peu de recul, ce camping est cher justement parce qu'il est taillé pour les gens qui ont une caravane, mais ils ne proposaient pas d'emplacement plus petit pour les gens qui ont "juste" une tente.

camping à watsonville

Camping à l'américaine

Le lendemain en explorant Watsonville on d√©couvre un camping en face du n√ītre, public, 3 fois moins cher, beaucoup plus sauvage et un peu plus d√©labr√©. Les emplacements sont √©loign√©s les uns des autres et ont vue sur l'oc√©an, alors que notre camping c'√©tait vraiment l'usine.
C'est un autre aspect de la Californie : dans ce pays capitaliste o√Ļ tout est hors de prix il y a en fait une sorte d'h√©ritage communiste (d'o√Ļ ?) et les habitants sont tr√®s attach√©s √† l'existence de certains services publics. Et camper pas cher est un droit fondamental aux USA. Il y a donc un camping g√©r√© par la r√©gion, √† 30$ la nuit. Il faut par contre r√©server 6 mois √† l'avance, tout comme l'entr√©e dans certains parcs (Yosemite ou autre) si l'on veut y passer la nuit, du fait de la demande. Pas facile pour les touristes de passage.

J'ai souvent cette impression de "tout ça pour ça" quand je conclus un article, et celui-ci ne dérogera pas (trop) à la règle. 2h à tout mettre dans la voiture, 3h de route à l'aller, tout ça pour 1h de rando et camper (pour 100$!) sur un emplacement sans vue... autant camper gratuitement chez soi (il n'y a pas photo !) et ne pas avoir à gérer toute la logistique. Forcément je charrie. C'était une première, on voulait tester pour voir si l'on pourrait camper en pleine nature. Et puis on a découvert que c'était très sympa de cuisiner au réchaud dans le jardin. À refaire donc !

Laissez un commentaire !

Pas besoin de vous connecter, commencez √† taper votre nom et une case "invit√©" appara√ģtra.

Sans arrêt
Histoire d'un voyage à l'arrêt
La rando de la méduse
les alpes et les 7 lacs
Twitter - Bienvenue dans le V
Les hirondelles n'annoncent pas que le printemps
Installer et utiliser Latex de manière simple et minimale sur mac
Avec squelette de fichiers
Couleurs
Fonctionnement des couleurs sur un ordinateur, et transformation HLS<->RGB
Les 100 livres à ne pas lire
Comment éviter les massacres
Pharmacie japonaise
mode d'emploi
Super Cluedo
devenez détective
Délation policière
Mise en place par la police d'un système Internet de délation anonyme, dans l'Essonne
L'innovation chez Casino
Ce n'est pas un vain mot. Une véritable révolution !
la Californie
Aperçu global
Ceci n'est pas une voiture
Que véhicule t'elle ?
Fichiers Wav
Format, spécifications et code source C++ générant un .wav
Kyoto - rangs d'oignon et lac biwa
ils sont fous ces japonais !
Apple Conference
Apple en panne d'inspiration ?
Tournoi de sumos
en un mot : super !
Troubleshooting with iOS. UI tips
Cocoa tips
Tokyo is magic
Une soirée pas comme les autres
Driving license
Un pas de plus vers la citoyenneté américaine !
Traversée en long en large et en travers de Shibuya
Gaston Lagaffe au Japon