Site Perso de

Thomas JANNAUD

Des actualités personnelles sous un style impersonnel, et inversement.



Soirée
Mon premier vendredi soir au Japon 25 Avril 2009

Un ami qui était dans ma classe cette année et qui fait son stage à Société Générale Tokyo m'a invité à une soirée avec ses amis stagiaires : ils sont une équipe beaucoup plus grosse que chez nous, et c'était pas mal du tout.

On est arrivés un peu en retard dans un petit Yakitori (lieu où l'on mange des grillades) et il y avait déjà une bonne douzaine de français et trois japonais avec qui je n'ai pas eu l'occasion de parler. Au menu : brochettes de langue de bœuf, de calamar, de poulpe, et de la bière. J'ai recraché mon premier dans les toilettes après avoir eu 3 haut-le-cœur, et j'ai mangé de mon deuxième et de mon dernier !!

Le truc, c'est que ce n'est pas chacun commande son plat : le serveur pose les choses que l'on a commandé pour le groupe et après on se sert. J'ai très vite senti l'arnaque arriver : viendrait le temps de partager l'addition. A notre table on s'est donc mis à commander à moult reprises des brochettes,de poulet, pour notre plus grand bonheur.

Et je ne m'étais pas trompé, là où le bas blesse c'est quand il faut sortir les 40 euros pour avoir mangé 6 brochettes et bu 2 bières. La suite de la soirée c'était d'aller dans un "club" classe, mais c'était un peu moisi.

La seconde suite de la soirée, c'est que tout le monde était venu à pieds, sauf moi (en métro), puisqu'ils sont dans le quartier de la SG. Je retourne avec Gilles chez lui prendre la sacoche de travail que j'avais laissée, puis je vais vers le métro et lui il retourne au "club", à 20 mètres de là. Il m'assure que si le métro est fermé, je vais le retrouver au club ou chez lui. Et au métro, à 0h30 bien sûr ma ligne était fermée... je suis donc rentré au club mais il n'y était pas, puis devant chez lui, et il n'y était pas non plus. J'ai donc sonné chez son voisin, au cas où j'avais fait une erreur dans le numéro d'appartement, et après avoir sonné 5 fois ce dernier m'a confirmé que c'était bien une erreur ; il est gentil il m'a même donné l'heure (1h du matin).

Et comme je n'ai pas encore de téléphone portable (je suis arrivé samedi dernier, et après boulot boulot boulot), j'ai "dormi" jusqu'à 4h du matin en costume devant sa porte d'entrée, sur une table ; pas de fauteuil à l'horizon, mais une table de 80x80 cm de laquelle j'ai retiré le bonzai décoratif. Plusieurs personnes m'auront vu dormir comme ça, et j'ai du à chaque fois leur expliquer la situation en japonais dans le but qu'ils n'appellent pas la police !

Mais tout est bien qui finit bien, et j'ai finalement dormi sur le lit du gars avant de rentrer chez moi bien crevé. Au moins ça laisse plus de souvenirs qu'une soirée qui se passe bien :)

P.S : le dernier truc c'est que ce qui s'est passé est dans un des quartiers les plus "sales" de Tokyo : bars à striptease, putes qui racolent... On m'a proposé des services 2 fois quand je revenais (seul) de la station de métro fermée, où je pense même avoir vu une femme et un homme finir ce qu'ils venaient de faire, mal cachés entre un mur et un distributeur de boissons.

À lire aussi :
Laissez un commentaire !

Pas besoin de vous connecter, commencez à taper votre nom et une case "invité" apparaîtra.