Site Perso de

Thomas JANNAUD

Des actualités personnelles sous un style impersonnel, et inversement.



Comment les journalistes nous feront voter pour Hollande
Journalisme politique 09 Octobre 2011

Imaginez la scène : vous êtes au restaurant et demandez ce qu'il y a comme vin pour accompagner votre repas. Le serveur de répondre : "il y a du bourgogne, du bordeaux, du côte des Charentes. Et il y a aussi ce petit blanc d'aquitaine qui a beaucoup la côte en ce moment auprès des clients".
Que prenez vous ? Comme moi je parie ! Les serveurs usent de tous ces petits "trucs" pour vous écouler ce qu'ils veulent. Vous croyez vos choix de vie réfléchis mais ils ne le sont pas.

Entre divers articles sur le thème du voyage, de l'humour ou de la programmation, j'aimerais donc pousser un petit coup de gueule sur la psychologie de foule dont usent les journalistes pour nous ancrer leurs idées dans notre tête.

Dans moins d'un an ce seront de nouveau les élections présidentielles, avec un duel Sarkozy - Hollande à prévoir. Hollande... le petit gros à l'aspect rosi dont Ségolène portait le pantalon a beaucoup changé dans nos esprits. On lui a demandé de mettre 2 ou 3 doigts autour du menton, façon "penseur" de Rodin et de froncer les sourcils puis on l'a photographié dans un beau costume. Et voilà un Hollande tout beau tout neuf. Très "présidentiable" disent certains journaux. D'autres titrent : "Sa capacité d'analyse", "Comment il s'entoure", "Comment il travaille", ... toujours accompagnés de ces photos minables. Comme si la capacité à pouvoir prendre l'air sérieux était tout ce qui importait. Projeté au devant de la scène politique après l'affaire DSK, celui qui a dit "Je hais les riches" m'est presque devenu moins détestable.

françois hollande couverture de l'express

Bref pourquoi est ce que je suis un peu méchant avec lui ? Parce qu'un président qui encouragerait les gens à ne pas vouloir réussir et devenir riche serait le monde à l'envers ? Plutôt parce que cette publicité qui lui est offerte est gratuite et je ne trouve pas ça normal. Les journaux sont à 80% de gauche. En soi les journalistes pensent ce qu'ils veulent, comme vous, comme moi. Sauf que leur métier leur permet de toucher des gens, et comme les serveurs au restaurant, de manipuler les gens mais à grande échelle. Tous les jours quand je vais prendre le métro je regarde machinalement le kiosque et par là même François, toujours lui. On lit dans les sondages que les Français l'aiment bien ? Ça le rend plus sympathique et le cercle vertueux est en place. On ne va quand même pas voter pour quelqu'un qui baisse dans les sondages et que tout le monde lâche au fur et à mesure, non ?

Bref ça m'énerve. Il n'y a pas de publicité gratuite pour Martine ou pour notre président. C'est raisonnable dans un cas mais est-ce juste ? Les journalistes ont cassé ce dernier durant les premiers mois après son élection et l'ont fait plonger au plus bas des sondages. "il tient toute la presse dans sa poche", "on vit dans un pays policé", ... Quid de tout cela ? Les journalistes ont déblatéré des pages entières sur Nicolas Sarkozy pour conclure par des "et il musèle la presse on ne peut plus rien dire, on va vivre dans la dictature si on ne fait rien". Bref on peut dire ce que l'on veut et les gens le croiront. "Avec les 5 ans qu'on vient de vivre". "Il est temps que ça finisse c'est plus durable"... En quelques phrases on aura réussi à faire croire aux gens que tout le monde a changé d'avis et qu'il n'y a plus qu'eux qui pensent différement. Alors on va bien changer d'avis pour ne pas être seul contre 60 millions de personnes, non?

Je tiens à modérer mes propos car je ne pense pas qu'une seule fois les journalistes aient été d'accord avec le gouvernement, et il y aurait plus de pub pour Nico ou un autre de droite s'ils faisaient leurs primaires ce qu'ils ne font pas et c'est leur faute. Mais au final, qui tient le pouvoir ? Les journalistes ? Le gouvernement ? J'ai l'impression de vivre la version moderne du lavage de cerveau : on fait croire que d'autres commandent tout et en fait c'est tout l'inverse. En tous cas, la loi qui dit que le temps de parole à la télé doit être égal entre les candidats un peu avant les élections devrait être étendue d'une manière ou d'une autre, c'est ce que je pense. Et j'aimerais votre avis sur la question !

À lire aussi :
Laissez un commentaire !

Pas besoin de vous connecter, commencez à taper votre nom et une case "invité" apparaîtra.